Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
COURIR POUR LES ANIMAUX

COURIR POUR LES ANIMAUX

AIDER LES ANIMAUX, C'EST AUSSI AIDER LA NATURE ET LES HOMMES !!! Apporter un soutien concret à des projets.

Trail de l'été 2017

avant la course (Loïc, Max, Yann et Nyko)

avant la course (Loïc, Max, Yann et Nyko)

Alors je ne suis pas fan des trails et surtout je dois rester au repos suite à mon problème de genou mais c'est une course que nous avons prévu de faire entre copains à un rythme vraiment cool. Ce sera peut être ma dernière avant un petit moment donc c'est parti.

Pour info, j'ai travaillé dans la nuit du vendredi au samedi, dormi 4/5h et on a mangé tous ensemble le midi (et un peu bu aussi).

Petit trail de 10km sur les hauteurs de Chenôve et très bien organisé par son club sportif : l'AC Chenôve.

Tous les coureurs ceux du 26km et ceux du 10km sont réunis sur la ligne de départ, c'est une petite route au milieu d'un bois.

 

la concentration d'avant départ (un peu trop sérieux)

la concentration d'avant départ (un peu trop sérieux)

allez on se détend...

allez on se détend...

Samedi 1er juillet 19h

Le départ est donné. Beaucoup de coureurs nous passent devant mais ce n'est pas grave. L'objectif du jour est de courir ensemble sans pression du chrono.

Après quelques centaines de mètres à plat, on attaque la première côte. Rassurez-vous, je ne vais pas vous énumérer toutes les côtes car il y a plusieurs...

On alterne passage large où l'on peut courir les 4 côte à côte et les passages étroits dans lesquels on se suit à la queue leu leu. C'est dans un chemin caillouteux que Yann pousse un gars en VTT. Mais bien sûr que non. Le "VTTiste" a perdu l'équilibre dans cet endroit dangereux et Yann était juste à côté mais n'a pas pu l'empêcher de tomber. (pour celui ou celle qui s'inquiète, le vélo n'a pas été blessé)

Trail de l'été 2017
Trail de l'été 2017

C'est un parcours super joli malgré un temps maussade. On rattrape quelques coureurs puis on se fait doubler par d'autres.

Il faut faire attention dans les passages étroits en sous-bois car il faut bien regarder où l'on met les pieds car il y a beaucoup de cailloux et il faut penser à baisser la tête car il y a plein de branches.

Max est là pour nous conter, ou compter comme vous voulez, les kilomètres (4,2km à pied ça use ça use...; 4,22km à pied ça use ça use...)

Après une longue côte nous amenant au 5ème km, le ravitaillement nous attend. Un verre d'eau pour Loïc et ça repart.

Vers le 6ème kilomètre, mon genou me rappelle à l'ordre. Malgré un rythme à la cool et une dose certaine de potion divine (recette en fin d'article) dans le sang, la douleur vient me gêner pour cette fin de course.

Tiens une grosse flaque d'eau et Max passe juste à côté. Max me l'a déjà fait vers la mi-course et mouillé pour mouillé. Je saute à pieds joints et les jambes pleines de boue de Max sont nettoyées ;)

On gagne encore une place dans le classement car un coureur s'est trompé de chemin, c'est bête!

 

pourquoi devoir monter...

pourquoi devoir monter...

... alors que l'on doit redescend après ???

... alors que l'on doit redescend après ???

Au moment de passer la ligne d'arrivée tous ensemble avec nos maillots jaunes, tous nos numéros sont prononcés au micro. Le speaker annonce l'association pour laquelle nous courrons mais c'est le nom de l'entreprise de Max qui est citée. Dommage!

Explication : nous sommes tous inscrits sous le nom de l'association Courir pour les animaux mais Max a également donné son numéro de licence. C'est le nom de son entreprise qui est inscrit sur le registre des coureurs et non le nom de l'association et le speaker n'a regardé que lui au moment de nous citer.

 

résultat officiel 108ème/116 en 1h15min56s

Heureusement, le dernier ravitaillement nous requinque à moins que ce ne soit les tartines d'époisses de la fromagerie Gaugry... ;)

après la course

après la course

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article