Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
COURIR POUR LES ANIMAUX

COURIR POUR LES ANIMAUX

AIDER LES ANIMAUX, C'EST AUSSI AIDER LA NATURE ET LES HOMMES !!! Apporter un soutien concret à des projets.

le zèbre

le zèbre

Le Zèbre est un animal herbivore vivant en Afrique.

Ces animaux se caractérisent par des bandes de rayures verticales noires et blanches. Même s'ils différent des autres équidés par leur comportement, le zèbre fait parti de la même famille que les chevaux et les ânes. Ne dit-on pas qu'un zèbre est un cheval en pyjama? ;)

Les zèbres mesurent entre 1,25 et 1,45 mètre au garrot en moyenne et entre 2 et 3 mètre de long. Certains individus peuvent peser jusqu'à 400kg mais en général ça tourne autour des 200/250kg. Et comme chez beaucoup d'espèces, les mâles sont plus lourds que les femelles. Enfin plus lourd... je devrais dire plus massif ;). Ils vivent une trentaine d'année.

le zèbre

Une légende africaine demande si le zèbre est blanc à rayures noires ou noir à rayures blanches. Alors ???

D'après plusieurs scientifiques, les rayures du zèbre seraient absentes au stade fœtal donc entièrement noir. Les rayures finiraient par apparaître par bandes et seraient alors d'autant plus nombreuses que l'animal est gros et grandiraient avec lui.

A quoi peut bien servir les rayures?

Il existe plusieurs hypothèses :

- Mode camouflage. Les rayures du zèbre lui permettent de mieux se fondre dans la savane.

- Évasion. Les rayures auraient aussi un effet stroboscopique sur les prédateurs. Lorsque tout un troupeau s'enfuit, les raies des divers individus se mélangent, rendant flou le contour d'un animal aux yeux d'un lion, par exemple

- L'effet « répulsif » des rayures. Les zèbres seraient plus sensibles aux parasites comme les taons ou les mouches que d'autres animaux sauvages. Ces vilaines bébêtes sont plus attirés par la vue de larges zones monochromes : les rayures permettraient ainsi de se protéger du parasite.

- La thermorégulation. Les rayures permettraient aux zèbres de brouter pendant des heures et de mieux supporter les fortes chaleurs. Les bandes noires et blanches chauffent différemment, ce qui provoquerait entre elles un effet de refroidissement.

- Interaction sociale. Les rayures favoriseraient la cohésion sociale en facilitant la reconnaissance de chaque individu d'un groupe grâce au dessin de rayures.

Cela fait beaucoup d'idées. Il doit peut être y avoir du vrai dans chacune d'elles !!!

Pour les plus observateurs, certains verront des différences de zébrures car il existe plusieurs sous espèces... Ainsi, le zèbre de Grévy possède environ quatre-vingt rayures et le zèbre des montagnes quarante-trois.

Chaque sous-espèce et chaque individu possède des rayures différentes un peu comme nos empreintes digitales. Les scientifiques peuvent désormais recenser une population à partir de photographies. Après avoir pris la photo d'un individu, les chercheurs constituent une importante base de données pour pouvoir identifier les zèbres et avoir un meilleur suivi de l'espèce.

zèbre de Chapman avec de petites rayures grises

zèbre de Chapman avec de petites rayures grises

zèbre de Grévy aux rayures fines et nombreuses

zèbre de Grévy aux rayures fines et nombreuses

zèbre des montagnes

zèbre des montagnes

Le zèbre est la proie de bon nombre de prédateurs. Les lions peuvent s'attaquer aux adultes ; tandis que les lycaons, guépards ou léopards (= panthères) vont préférés les jeunes.

Mais il faut attaquer un individu faible, malade ou isolé car un zèbre en bonne condition physique à plusieurs moyens de défense.

En effet, il possède une très bonne vue diurne (ça veut dire de jour), une ouïe excellente, un bon odorat et court très vite. Les zèbres peuvent ainsi tenir une vitesse de 30 à 40 km/h sur une très longue distance et même faire des pointes à  80 km/h. Le zèbre peut également mordre et donner des coups de sabot. Leurs ruades peuvent être mortelles car elles sont plus puissantes que celles d'un cheval et peuvent briser les mâchoires d'une lionne par exemple.

le zèbre

Pour terminer, j'évoque le quagga (ou couagga) qui est une sous-espèce, aujourd'hui disparue, qui avait la particularité de posséder des rayures que sur l'avant du corps. Certains scientifiques essayent de recréer cette spécificité en croisant certains individus n'étant pas rayés comme les autres.

couagga

couagga

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article