Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
COURIR POUR LES ANIMAUX

COURIR POUR LES ANIMAUX

AIDER LES ANIMAUX, C'EST AUSSI AIDER LA NATURE ET LES HOMMES !!! Apporter un soutien concret à des projets.

Les crocofolies 2018

Les crocofolies 2018

Ce début d'année m'aura servi à reprendre confiance en moi, enfin en mon genou. Les courses auxquelles j'ai participé ne m'étaient pas inconnues et cela m'a permis de voir comment se passait ma reprise et comparer mon état de forme.

Tout s'est bien passé jusque là et il est temps maintenant de progresser. Cette édition des Crocofolies va m'aider dans ce sens.

Je ne suis pas un fan de trail en compétition mais cette course fait partie du challenge de l'étoile (et je veux faire les 9 courses) et c'est vrai que cela change un peu...

Direction Fontaine les Dijon pour ce 10km.

Je retrouve Ghislaine et Christian qui sont déjà prêts. J'aime bien prendre mon temps.

 

Christian, Ghislaine et Nyko

Christian, Ghislaine et Nyko

Le départ est donné à 9h30 et les 3 maillots jaunes sont déjà séparés. Le parcours alterne chemin blanc au milieu des champs, sentier dans les bois et de rares passages bitumeux.

L'inconvénient (ou pas) dans les trails, c'est que lorsque l'on se retrouve sur les petits sentiers, il est quasiment impossible de doubler donc on reste à la queue leu leu. C'est justement en suivant un coureur et surtout en regardant des chaussures qui me semblent très usées sur l'intérieur que je manque de me tordre la cheville en marchant sur un caillou à 2,5km. Allez, plus de peur que de mal, on reste concentré.

C'est dans le même contexte (avec un coureur différent) que l'un de mes pieds restent accrochés dans une branche à 4km... Faut vraiment que je fasse gaffe.

A environ 4,5km, alors que nous sommes encore dans un tout petit sentier à se suivre, j'entends la personne derrière moi râler. "Faut laisser la place, on ne peut pas doubler, ça ne va pas assez vite". Bref pas super agréable comme bonhomme.

Pour moi, si tu veux être devant en trail, tu n'as qu'à courir plus vite et tu doubles lorsque tu le peux sans embêter les autres car comme je l'ai déjà dit il y a des chemins plus larges pour se dépasser.

Bref, vu l'agacement de cet homme, je le laisse me dépasser lorsqu'un mini recoin se présente au milieu des arbustes puis il reste devant moi. 200 ou 300 mètres après, nous débouchons sur un large chemin. Logiquement, il va accélérer mais en fait non et même je le dépasse...

 

Les crocofolies 2018

Le parcours se poursuit avec son lot de difficultés ou pas... Nous sommes 7 ou 8 coureurs répartis sur une cinquantaine de mètres. Certains me doublent lors du ravitaillement mais je repasse devant à la montée suivante. Nous avons tous à peu près le même niveau donc le classement change souvent. Certains sont forts en côte, d'autres maitrisent les descentes...

Pour moi, tout se décide dans le dernier kilomètre avec une sacré montée (et quelle montée...) pour laquelle je ne me suis pas préparé vu que je préfère le plat et une belle descente que je crains à cause de mes chevilles en mousse.

Je suis encore en queue de peloton lors de mon arrivée au sommet vers l'église de Fontaine les Dijon mais je suis distancé par la suite car j'ai peur d'aller à fond dans la descente.

Les crocofolies 2018

J'arrive tout de même à garder une bonne allure non pas pour me rapprocher de ceux devant moi mais pour ne pas me faire rattraper par ceux derrière...

Un rapide coup d’œil à ma montre et je vois que j'approche des 55min contre 53min l'an dernier. Un peu de déception mais qui ne reste pas longtemps. Le parcours a changé et il y a 500m de plus...

Résultat officiel : 124ème/330 en 54min48s

Ps : la personne râleuse est arrivée environ 30s avant moi, pas de quoi s'énerver et de pourrir la course des autres...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article