Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
COURIR POUR LES ANIMAUX

COURIR POUR LES ANIMAUX

AIDER LES ANIMAUX, C'EST AUSSI AIDER LA NATURE ET LES HOMMES !!! Apporter un soutien concret à des projets.

Les Foulées Longviciennes 2018

Les Foulées Longviciennes 2018

Pour une fois, c'est une édition qui ne se fera pas sous une grosse chaleur. Un beau soleil mais le vent du nord et quel vent...

3 tours pour faire un 10km au cœur de Longvic. Seuls 2 maillots jaunes présents mais ils ont été remarqué. On nous a dit que l'on voyait très bien le jaune !!!

Je ne me sens pas trop en forme : un gros repas le midi, des jambes un peu fatiguées et un point dans le dos. On verra bien, je voudrais juste passer sous la barre des 50 minutes.

Mais avant tout, petite préparation ! En effet, j'ai dû me tondre un peu la poitrine car les poils ne permettaient pas une bonne prise en compte de ma ceinture cardio. Cependant, sans protection pileuse, ce sont mes tétons qui risquent de chauffer. Un petit peu de crème pour éviter l'inflammation et le tour est joué.

Les Foulées Longviciennes 2018

19h15, le départ est donné. Tous les participants des 2 courses (5km et 10km) partent en même temps du terrain de foot stabilisé. Cet espace est bien large mais après 100m c'est l’entonnoir. On ralentit, on se bouscule et on fait gaffe de ne pas marcher sur les pieds du voisin.

Un premier tour durant lequel je fais attention à ne pas être trop rapide afin d'être en forme pour la suite. Un petit bonjour à chaque bénévole qui encadre le parcours : ça fait toujours plaisir !

On arrive au 1er ravitaillement, un bon verre d'eau et ça repart. J'aperçois à une centaine de mètres devant moi un coureur qui m'avait fait une réflexion lors d'une précédente course. Il sera mon objectif : je dois arriver avant lui !

Les Foulées Longviciennes 2018

Je double plusieurs coureurs et j'arrive au niveau de la personne en question. Je reste un peu derrière et je lui passe devant avant la fin du 2ème tour. J'ai bien évident dû accélérer pour le rattraper mais je me sens bien, même très bien.

Début du 3ème tour (donc à environ 7km), mon rythme soutenu et mon repas du midi pas encore fini de digérer ne font pas bon ménage et j'ai plusieurs remontées durant ce 7ème kilomètre. J'arrive à bien respirer pour ne pas vomir mais c'est limite quand même.

Bien entendu, je garde un œil derrière moi afin de ne pas ralentir et me faire doubler par LE coureur. J'essaye d'encourager quelques participants qui me remercieront à la fin de la course.

Dans le dernier kilomètre, un petit groupe de 4/5 personnes sont à 50 mètres devant moi. Je suis en grande forme et j'accélère encore (ou alors ils ralentissent un peu...).

Je suis au milieu du groupe et il reste 200 mètres avant la ligne d'arrivée. Je continue dans mon élan et me rapproche de la participante en tête du groupe. Un sprint s'engage alors lorsque j'arrive à son niveau. Il reste 100 mètres à parcourir. Mon cerveau n'est plus irrigué, mes jambes sont en mode automatique et je pousse des grognements bestiaux. Aujourd'hui, je suis trop fort... Je double cette coureuse (bravo à elle) et je franchie la ligne.

Résultat officiel 37ème / 84 en 47min12s

le sprint au moment où je rattrape la coureuse

le sprint au moment où je rattrape la coureuse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article