• Nyko

LA FOULÉE DES COCHONS 2018



Une course que je connais puisqu'il s'agit de ma 3ème participation mais je dois avouer que je ne suis pas rassuré suite à ma mauvaise expérience de l'an passé. En effet, j'avais mes problèmes de genou, j'ai dû m'arrêter plusieurs fois... bref un mauvais souvenir.


Aujourd'hui, il fait beau et je suis bien entouré. Christian s'est vite inscrit sur cette course et nous avons réussi à motiver mon frère, Seb. Également victime de problèmes aux genoux, notre dernière course ensemble remonte à novembre 2016...


Il était plus rapide que moi et il m'a fait une belle frayeur sur ce 10km.


Enfin bref, place au départ qui se fait dans la rue principale de Marsannay le bois et non dans un petit parc au centre du village comme les autres fois et je trouve cela mieux...


On se bouscule un peu au coup de pistolet mais, malgré le monde, nous arrivons à rester les 3 maillots jaunes ensemble pendant 2 bons kilomètres.


Seb et moi avons un bon rythme et nous finissons par perdre Christian. Les petits côtes et faux plats au milieu des champs font du mal à beaucoup de coureurs. Nous rattrapons une coureuse que je connais mais qui a dû se mettre à marcher car ça n'allait plus. Un petit encouragement et on continue. Finalement, j'aurais dû insister un peu plus et elle aurait pu essayer de se relancer dans nos pas. Je le saurais si l'occasion se présente de nouveau...


Les 2 frangins sont aux coudes à coudes, tout se passe bien, chacun motive l'autre. C'est cool ! Enfin jusqu'au 9ème kilomètre...


C'est à 1km de l'arrivée que je ressens l'envie d'augmenter un peu mon rythme car je me sens bien. Je vois avec Seb qui me dit de ne pas m'occuper de lui et d'y aller.


Ni une ni deux et me voilà parti. Je le laisse sur place. Une bonne accélération pour le dernier kilomètre. Je double plusieurs coureurs, je gagne quelques places. Très content de moi mais le drame arrive à 20 mètres de la ligne.


En effet, comme je l'ai dit avant j'ai semé mon frère au 9ème kilomètre. En fait, j'ai eu l'impression car il n'est pas resté très loin de moi finalement. Il sprinte dans les derniers 50 mètres et me double à 20 mètres de la ligne. Cela aurait pu être le classement final mais en arrivant à mon niveau, Seb m'a parlé. A la fois surpris et vexé, j'ai pu accélérer et repasser devant... J'en avais encore dans les baskets mais Seb était à fond...


Résultat officiel 50min42s 167ème/423 (et Seb 50min43s...)

le moment où tout a failli basculer...

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout