• courirpourlesanima

GRANGE GO CONSERVATION 2022


Après un "petit détour" près de Toulouse pour rencontrer la sympathique équipe du Refuge des Tortues que nous avons aidé en début d'année, me voilà arrivé à Faverolles en Berry dans l'Indre pour la 3ème édition du festival Grange'Go Conservation (l'Indre c'est le 36 pour ceux qui jouent au jeu des départements pendant les trajets en voiture...). Une grange, des concerts, simplicité, complicité, fraternité et de la bière fraîche.


On m'avait indiqué l'endroit donc le GPS a fait son office mais il faut avouer que les panneaux d'indication sont petits. J'arrive sur le site et direction le coin des associations pour m'installer. Bonjour par ci, bonjour par là et des sourires de partout, c'est super agréable.

Mon stand est prêt vers 14h et le festival ouvre ses portes vers 17h. Je vais bien garer ma voiture sur le parking des exposants et je prépare mon couchage pour les prochaines nuits mais cela ne me prend pas beaucoup de temps. Je décide alors de proposer mon aide au coin restauration. Lucie n'est pas contre de la main d’œuvre et me voilà à la fabrication de la pâte pour les galettes au sarrasin. Le faitout arrive tout juste à contenir les 4kg de farine et les 8 litres d'eau, je ne peux rien mettre de plus. J'ai encore un peu de temps et me voilà propulsé responsable de la cuisson des oignons, beaucoup d'oignons...

Je le fais avec grand plaisir, une belle entre-aide surtout pour des bénévoles aussi sympathiques. Cela reflète bien l'esprit de l'association MakiGo qui organise le festival. Au bout d'un moment, je quitte les fourneaux pour rejoindre mon stand. La soirée est très calme. Les festivaliers sont partagés entre la buvette et la scène pour voir entre autre Osiris qui n'a pas hésité à relever notre défi du flamant rose et La Bête. Fin du stand vers 22h mais je reste en spectateur devant les pirates de Cantus Corvi. La fatigue finit par me rattraper car faire plus de 1000km en 2 jours, bizarrement ça fatigue un peu... Une bonne nuit à l'arrière de ma voiture même si je reconnais avoir eu froid aux pieds sur le matin, cela fait du bien. Un brin de toilette et retour sur le stand pour le préparer pour la 2ème journée qui commence à 10h avec plein de conférences.

J'ai du temps et je vois que ça court en cuisine. Je me fais une joie de retourner les aider et je suis à la cuisson des crêpes jusqu'à l'arrivée des premiers visiteurs. Pour ce 2ème jour, je suis à côté de l'association L214. D'après les rumeurs, ils cassent les vitrines des magasins ?!? Ceux d'ici sont non violents, super sympas, respectueux des autres et en pleine forme, comme quoi on peut être végan et en bonne santé. Fondation Le Pal Nature, ASPAS, FERUS, Connaitre et Protéger le Panda Roux, Gaïa and Co'... bref, nous sommes nombreux et il parait même que ce rassemblement avec L214 et des anti-chasses fait peur aux autorités locales. Mais pourquoi ??? Il n'y a pas de vitrine à casser ;)


Les festivaliers arrivent plutôt en fin d'après-midi, il faut dire qu'il fait chaud. Des défis avec des enfants de tout ages, des ventes, de la présentation de l'association. Je suis seul sur le stand mais j'arrive à gérer. Blanche Esther vient faire un tour sur le stand avant de commencer son concert. Tribute to Sunshine m'accompagne pendant que je range le stand et je mange mon dernier repas du festival en écoutant les Monty Picon. Désolé, je ne peux pas parler des autres groupes de ces 2 soirées vu que je vais au dodo avant de les écouter. Je ne suis pas un couche tard...


Je ne participe pas à la dernière journée parce que j'ai un peu de route pour rentrer et que la famille m'attend... Levé à la fraiche pour charger la voiture et partir. Je croise d'autres lèves-tôt à moins que ce ne soient des pas encore couchés !!! J'ai fait mes au revoir la veille donc go to Bourgogne.


Grange'Go Conservation est fait de bric et de broc, sous entendu qu'il y a beaucoup de recyclage et de réemploi, du fait main avec envie, passion et amour. Des palettes/toilettes sèches, des tourets/tables, des bacs à sable/réserve d'eau pour la vaisselle... Dans notre société actuelle où tout est informatisé, connecté, où tout doit aller vite, où t'as tout, tu profites de rien (dixit Eiffel, le groupe de rock pas l'ingénieur), ne s'agirait-il pas simplement d'un retour à l'essentiel comme la simplicité des choses, l’intérêt et le respect du vivant, la fraternité entre les hommes et, les femmes, . Et de la bière fraîche !!!




100 000 Watts, ça crache !!!


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout