• courirpourlesanima

Le PAL RUN 2022

Dernière mise à jour : 24 mai


Par Amélie,

Le Pal Run de l’édition 2020 était ma toute première course (ah nostalgie quand tu nous tiens), j’ai donc voulu renouveler l’expérience mais avec un nouveau challenge : battre cette fois-ci mon beau-père membre également de l’association (et c’est aussi un sportif accompli depuis son enfance). Bon ok, il a 65 ans, mais pour moi qui ne pratiquait aucun sport avant, c’était top pour un challenge.


Et le top du top c’est que l’on n’était les seuls à participer, il y avait aussi Armelle, Mickael et Nicolas de l’association donc forcément un bon moment. On arrive juste avant la course, il fait froid donc au top pour courir. Puis départ de la course, cette fois-ci, je me suis améliorée par rapport à la fois d’avant et surtout j’adore courir. Je m’élance et je me fixe une bonne allure mais sans trop me fatiguer pour tenir.

Le temps se réchauffe et le soleil fait du bien, temps idéal, et j’ai les encouragements de ma famille, quoi demander de plus. Je finis donc par accélérer pour suivre les autres coureurs et à ma grande surprise je tenais vraiment bien cette allure. Il y a beaucoup de petites allées sympa dans le parc et l’ambiance est bien là, je continue encore à foncer et je réalise que je vais faire un bon chrono 56 min et 28 secondes. Ce qui est génial pour quelqu’un comme moi, non sportive et ancienne obèse. Alors franchement n’hésitez pas à vous lancer dans le running, déjà rien que pour le plaisir mais aussi parce que je vous promets que c’est accessible à tous.

La fin a malheureusement été gâché par la mauvaise organisation. En effet, au lieu de prendre la dernière allée du 10 km, j’ai emprunté l’allée du semi (qui sait ça doit être une envie du subconscient de refaire un semi). Heureusement, une coureuse m’a prévenue et je suis revenue par le parking mais impossible de rejoindre le parcours du 10km à cause des haies, j’ai donc refais plus de 500 m en plus. Je suis dégoutée car mon résultat officiel est faussée. Cependant, moi ça va, cela a été plus grave pour les coureurs du semi qui se sont trompés à cause de cette mauvaise distinction entre les 2 parcours. Au final, je reste ravi d’avoir couru avec autant de membre de l’association et c’était pour une bonne cause, la Fondation le pal nature.


Par Nyko,

Après la 1ère édition en 2019, je ne voulais pas forcément refaire cette course mais l'appel des autres coureurs de l'association m'a convaincu. J'arrive la veille mais après un petit détour pour voir un futur projet à aider puis un apéro tardif avec les copains... je sens que ça va être dur. Je n'ai pas d'objectif mais c'est quand même un semi marathon.


Première épreuve, le retrait du dossard le dimanche juste avant la course. Il n'y a pas d'indication concernant les différentes courses donc une petite file d'attente se forme. De plus, le listing est écrit trop petit et les loups ne sont pas fournis aux bénévoles... Bref, dossard récupéré, tenue enfilée, copains de l'association rejoins (Amélie, Armelle, Daniel et Micka) mais j'ai l'impression qu'il manque un petit quelque chose avant le départ pour booster les coureurs, un échauffement collectif ou un truc du genre comme la première fois. Arrive le décompte et c'est parti.

Tous les participants commencent par une première boucle avant d'entrer dans le parc du Pal sauf que certains bénévoles n'ont pas dû comprendre le parcours et ceux du semi (dont moi) sont envoyés dans la mauvaise direction. La voiture balai va rattraper les coureurs mais les plus rapides sont déjà loin... Pour moi, c'est environ 300m de plus. La suite se passe bien avec des zigs et des zags dans les files d'attente des attractions, passage à proximité des enclos. Je m'accorde une mini pause pour aller voir les lycaons. Les 10 kms se rapprochent et on sort du parc et direction Dompierre sur Besbre pour ceux du semi.


On ne croirait pas mais c'est un peu vallonné. Je me sens bien même s'il commence à faire chaud. Rien à voir avec les 5°C au départ... Les kilomètres défilent et les jambes vont bien. J'arrive à maintenir une allure qui me convient. Nous revenons vers le parc et je trouve les derniers allers retour sur le parking interminable. Je franchie la ligne d'arrivée sans être au bout de ma vie donc je suis satisfait. Pas de médaille à l'arrivée car elle nous a été donné lors du retrait du dossard, je trouve que c'est dommage. Pas d'ambiance pour les derniers car la sympathique fanfare est partie. C'est dommage également car ce sont justement ces coureurs qui méritent le plus d'encouragement.


Bref, une 3ème édition que j'ai trouvé plutôt décevante sur plusieurs points (et je n'ai pas tout dit) comparée à la 1ère fois alors que ce devrait être l'inverse avec des améliorations chaque année. Il y aurait tellement à faire pour faire perdurer cette course qui s'essouffle déjà. (environ 800 participants sur les 1500 annoncés). Nous sommes joignables si besoin d'idées. A bon entendeur...


chrono officiel 2h09min03s 184ème/250


Une bien belle équipe !!!


l'arrivée de Micka


Le débriefing du 10km pour Amélie, Armelle et Daniel


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout